Joujma

Ambiance 100% tunisienne
Invité

 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La bande dessinée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ange_triste
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 381
Age : 31
Localisation : ahbet el habta dour 3alisar puis 3alimin,3alisar,3alimin e5er beb lounou azra9 tu peux pas le rater
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: La bande dessinée   Mer 27 Aoû - 18:11

La bande dessinée (appelée encore par l'acronyme BD, ou bédé) est un art (souvent appelé le neuvième art) défini par l'auteur et théoricien Scott McCould comme
la « juxtaposition volontaire d'images picturales et autres en

séquences destinées à transmettre des informations et/ou à provoquer

une réaction esthétique chez le lecteur. » Par métonymie, le terme
désigne aussi souvent l'album de bande dessinée.

Éléments caractéristiques

Les amateurs s'entendent sur un certain nombre de mots et de
définitions pour décrire les différents éléments dont sont composées

les bandes dessinées.


  • la case est une vignette contenant un dessin. Une bande dessinée n'a pas forcément
    de case.

  • le strip (de l'anglais : « bande ») ou bandeau est une suite de cases, disposées
    sur une ligne.

  • la planche est un ensemble de cases, souvent disposées sur plusieurs lignes. On applique généralement le mot planche au document original. L'auteur numérote souvent sa planche discrètement dans un coin de celle-ci. La numérotation des planches n'est pas nécessairement égale à la numérotation des pages de l'album dans lequel elles paraîtront.
  • les bulles ou phylactères sont des textes intégrés aux vignettes, destinés à la transcription des dialogues des personnages de l'histoire. Les bulles sont souvent rondes (d'où leur nom) et parfois rectangulaires. Pour les pensées ou les rêves, elles ont souvent une forme de nuage. La « queue » de la bulle désigne le personnage qui parle.
  • les récitatifs
    sont des panneaux généralement situés au bord des vignettes et servant
    aux commentaires en «voix off», notamment pour donner des indications
    de temps et de lieu (« Au même instant à Moulinsart… ») ou pour fournir des informations permettant une meilleure compréhension de l'action (« Linda gnore qu'Alan a survécu à sa chute »). L'auteur de Blake et Mortimer, Edgar P. Jacobs, a beaucoup utilisé de récitatifs pour ses albums.

  • un album est un recueil de planches qui peuvent appartenir à une même série, à un même auteur, ou à un même thème (albums collectifs). On parle normalement d'album pour les recueils cartonnés et reliés dans un format proche du A4, on qualifie souvent les albums plus petits et reliés par des agrafes de comics (de comic book).
  • Une série est un ensemble d'albums reliés par un thème ou un personnage, parfois dans un ordre chronologique.



Processus de création

Bien que les étapes de la création d'une bande dessinée dépendent
des artistes et des œuvres, un cheminement général peut être évoqué :



  • synopsis: histoire ou idée originale ou inspirée d'une œuvre existante (littéraire
    ou cinématographique, par exemple).

  • scénario: traitement détaillé de l'histoire. Il précise,
    planche par planche, le découpage de l'action, la position des
    personnages, et présente les dialogues.
  • recherche graphique : Le dessinateur travaille au style général. Il crée les personnages principaux et l'environnement dans lequel ils évoluent.
    Si le lieu et l'époque existent, ou ont existé, un travail de recherche de matériel typographique et iconographique est effectué. Si l'univers de l'histoire sort de l'imaginaire de l'auteur, les recherches sont beaucoup plus orientées vers du design graphique.
  • mise en page : choix des points de vue, des cadrages et de l'agencement des
    vignettes dans la planche ;

  • crayonné: première ébauche proprement dite du dessin. À partir de cette étape, le travail s'effectue généralement sur un support plus grand (format A2) que celui de la planche imprimée(format A4).
  • encrage: opération consistant à redessiner à l'encre les contours du crayonné et les ombres afin de donner au dessin un trait définitif. Au final, seul ce tracé sera imprimé. Les décors et les phylactères sont aussi ajoutés et positionnés lors de cette étape. Ils ne sont pas toujours présents, où alors de manière succincte, dans le crayonné. Certains auteurs encrent directement sur le crayonné, qu'ils éliminent ensuite en gommant. Perdant ainsi toutes traces de cette étape. D'autres utilisent un calque transparent placé par dessus le crayonné.
  • mise en couleur : opération qui consiste à choisir et appliquer la couleur aux différentes zones délimitées par les traits encrés (personnages, décors, vêtements), tout en respectant la continuité des couleurs au fil des planches. Le coloriste doit aussi définir les lumières et les ombres du dessin. La mise en couleur dite traditionnelle est effectué sur une tirage particulier de la
    planche,

    appelé "bleu" où les traits noirs de l'encrage sont imprimés en
    bleu-gris clair. Par le passé cette tâche était faite à l'aquarelle
    appliquée au pinceau et à l'aérographe; de nos jours elle est effectuée
    par informatique. Les couleurs sont de plus en plus réalisées par des
    professionnel, les coloristes et parfois par le dessinateur lui-même.

  • couleur directe: l'encrage et la mise en couleur peuvent être réaliser lors d'une
    étape unique, à la manière d'un peintre.



  • Le champ graphique est vaste en fonction de la technique utilisée qui va des premiers dessins gravé à la pointe sèche jusqu'à l'utilisation de la peinture aérographe par cetains auteurs tels Juan Gimenez. Cette dernière méthode (maintenant souvent même remplacée par l'infographie) permet des réalisation qui sont plus proches visuellement de la photo que du dessin avec la totale élimination du trait.



  • Lettrage:
    le texte des dialogues et commentaires est encré en l'alignant dans les
    espaces laissés à cet effet de l'encrage de la planche. L'opération est
    répétée pour chaque langue dans laquelle l'histoire est publiée. En
    fonction de l'oeuvre de l'artiste, la même personne peut réaliser tout
    ou une partie du travail de création: scénariste et un dessinateur.
    Certaines étapes plus spécifiques, telles que le lettrage et la mise en
    couleur, peuvent être laissées à des spécialistes. Enki Bilal, par
    exemple, est un artiste complet. Scénariste et dessinateur, il
    travaille en couleur directe. Il a aussi la particularité de dessiner
    les cases sur des feuilles séparées, ce qui lui permet de les agencer à
    loisir sur la planche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La bande dessinée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» Association Normande de Bande Dessinée
» Bande dessinée GIGIJOJO
» Bande Dessinée et Manga
» Playmobil - la bande dessinée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Joujma :: ART :: La BD et le dessin animé-
Sauter vers: